Des cassaves sortent désormais par dizaines de la cassaverie depuis son ouverture officielle en avril dernier. Historiquement récolté à Bombardopolis (40% de la culture vivrière), le manioc est l'une des principales ressources de la commune. Sa culture est également très importante au niveau de la sécurité alimentaire: il s'agit d'un tubercule tolérant à la sécheresse et qui pousse dans des sols pauvres à faible teneur en éléments nutritifs. La racine du manioc a une valeur nutritive énergétique importante et la feuille de manioc douce est riche en multi-vitamines et minéraux. ADEMA s'est appuyé sur cette potentialité pour en faire l'un des 3 volets prioritaires de son programme sécurité alimentaire. Une unité moderne de transformation, la cassaverie, a donc été construite dans ce cadre et équipée de 2 presses mécaniques, d'une râpe motorisée et de 2 réchauds à kérosène. En effet, la confection de cassave se faisait jusqu'à présent avec des techniques rudimentaires et manuelles, ce qui rendait le processus très pénible. Les agriculteurs membres des associations de planteurs de manioc et les autres particuliers peuvent donc faire appel à la cassaverie pour transformer leur production de manioc en farine de manioc puis en cassaves.

Pour l'instant, la cassaverie fonctionne essentiellement les jours de marchés (le jeudi) et lors de commandes spéciales à destination de grossistes (à Port-au-Prince par exemple).

cassaverie

img 4397

img 4398img 4392

Copyright © ADEMA 2017 | Design by: Logipam.com